Le français et le football : une longue histoire

Le français et le football : une longue histoire

Publié le 28.06.2016, par Zoé | categorie Culture & traditions

La France est fière d’accueillir l’Euro 2016

L’Euro de football 2016 se déroule en France jusqu’au 10 juillet. Côté chiffres, c’est assez impressionnant : 51 matchs auront lieu, 24 équipes seront présentes et un million et demi de personnes sont attendues ! Rappelons que le championnat d’Europe de l’UEFA existe depuis cinquante ans et que la France est à l’origine de cet événement. C’est en effet au journal l’Equipe et au Français Henri Delaunay que l’on doit l’idée de cette compétition. Le français et le football est une longue histoire. Cocorico !

Le sport est l’occasion rêvée de mieux connaître la France et les Français

Venir en France en ce moment, c’est profiter de l’opportunité de voir des matchs de foot, mais aussi apprécier la manière dont les Français vivent ce sport et partager des moments intenses avec eux. Antibes est une ville très sportive et quatre matchs importants de l’Euro auront lieu dans la région du 12 au 27 juin. Alors, c’est le moment idéal pour apprendre le français sur la Côte, non ? Le foot, en France, c’est le sport le plus populaire après le tennis et l’équitation. Deux millions de Français sont adeptes du ballon rond. Parmi les équipes les plus prestigieuses, citons le P.S.G. (Paris Saint-Germain), l’A.S. Monaco, l’O.L. (Olympique Lyonnais), etc. Dimitri Payet, Olivier Giroud ou encore Antoine Griezmann font partie de nos meilleurs joueurs actuels. Si on veut connaître la vie des Français et apprendre le français, rien de mieux que de parler sport avec eux ou d’encourager leur équipe favorite en allant au stade.

La langue française est présente dans le monde du sport

Les Français pourront voir les « matchs » dans les stades, sur des écrans géants ou se réunir dans les « fan zones ». Ces termes, vous l’avez deviné, nous viennent de nos amis anglo-saxons (comme beaucoup d’autres mots liés à la pratique du football, bien sûr). Dans la vie courante, nous employons les mots « but », « gardien », « arbitre », « tacle », « coup franc », « hors-jeu » plutôt que leurs équivalents anglo-saxons. Mais, d’un autre côté, nous utilisons volontiers les mots « dribble », « penalty », « supporter », « play-off », « corner », « score », « coach », « sponsor », etc. Il est moins rare d’entendre le mot « supporter » que « supporteur » ou encore « penalty » que « tir de réparation » !

En fait, le français et l’anglais se côtoient souvent dans le domaine sportif, également en ce qui concerne les langues officielles des grandes organisations sportives. Savez-vous que la langue de Molière était la langue choisie par le Comité International Olympique après la mort de Pierre de Coubertin ? De nos jours, l’U.E.F.A. utilise le français, l’anglais et l’allemand tandis que l’U.C.I. (Union Cycliste Internationale) et l’A.M.A (Agence Mondiale Antidopage) comptent cette langue parmi leurs langues officielles. Mieux encore : dans les compétitions d’escrime internationales, l’arbitre se doit d’utiliser la langue française. C’est pourquoi on peut entendre des phrases telles que « En garde ! Etes-vous prêts ? Allez ! Halte ! ». Encore une bonne occasion d’apprendre le français, n’est-ce pas ?

Publié le 28.06.2016, par Zoé | categorie Culture & traditions
CIA
dolor. luctus ipsum tempus elementum accumsan dolor fringilla libero porta. suscipit risus.