LA BISE CETTE COUTUME SO FRENCHY !

LA BISE CETTE COUTUME SO FRENCHY !

Publié le 04.06.2018, par Meriem Ksaier | categorie Culture & traditions

Vous a-t-on déjà salué en faisant ce que l’on appelle « la bise » lors de votre venue en France ? Vous avez peut-être trouvé cela bizarre et n’aviez pas l’habitude de faire cela avec votre interlocuteur. Essayons de comprendre ensemble cette coutume so frenchy !

POURQUOI FAIT-ON LA BISE ?

Les Français ne se contentent pas de dire « bonjour » ou encore de se serrer la main, il se font « la bise » et c’est tout un art. A savoir que la France est pleine de subtilités en matière de vie sociale, et c’est parfois difficile à cerner en tant qu’étranger.

Plus qu’une tradition, c’est une habitude et même, un réflexe. On en oublie parfois les origines en pensant que cette coutume fait partie de la culture française depuis siècles mais comme toute chose, les codes et les formes évoluent. La bise est tout d’abord là pour se saluer mais elle a des variables selon la personne en face de nous.

Quand on est amoureux, cela va de soi qu’on s’embrasse sur la bouche. Quand on ne l’est pas, que faire ? On se fait des poutous, des bisouilles, des becs, des bisous, des bécots, que des termes pour qualifier la bise.

A QUI FAIRE LA BISE ?

Celui qui ne l’a pas appris dès le plus jeune âge a souvent l’air maladroit, se penchant en avant un peu raide, n’osant pas toucher l’autre et ne sachant pas par où commencer et si on peut le faire à cette personne. Mais nous ne sommes pas là pour nous moquer, une personne étrangère se retrouve souvent confrontée à cela.

Quand on se retrouve pour les loisirs, des soirées, de simples sorties ou encore en cours parfois, on fait la bise à ses amis. Mais il est évident que le temps d’embrassade est proportionnel au nombre d’amis. Mais sachez-le c’est aussi insupportable pour nous français quand nous devons dire bonjour à environ une dizaine de personnes dans une pièce surtout quand il est plus facile de faire juste « Salut » avec la main. Le trop-plein de bisous peut agacer, mais leur absence peut aussi troubler.

Il faut surtout prendre en compte le lien familial, ou professionnel, l’âge et le statut de la personne. Mais sachez-le à titre d’exemple, on ne fait pas la bise à son supérieur hiérarchique ou plutôt on attend que ça soit lui qui la propose mais entre collègues, il n’y a aucun souci.

Quand aux hommes cela dépend, ils s’embrassent parfois quand ils sont amis ou membre de la même famille. Entre jeunes, cependant on s’embrasse beaucoup dès le collège.

COMBIEN DE BISES DOIT-ON FAIRE ?

Voilà de quoi être encore plus perturbé. En général, on en fait deux c’est notamment le cas à Nice, Paris mais dans des villes comme Montpellier on peut monter à trois et parfois quatre. Même les français eux-mêmes ne savent pas parfois avec précision combien de bises il faut faire selon les régions. Tout cela rend la vie compliquée.

Quand on ne connait pas une personne, on peut facilement vivre un moment déstabilisant, c’est pourquoi ce site est fait pour vous. Il vous permet de savoir combien faut-il faire de bise selon l’endroit où on se trouve : https://www.combiendebises.com/

Publié le 04.06.2018, par Meriem Ksaier | categorie Culture & traditions
CIA
suscipit Phasellus vel, consectetur non amet, Nullam eleifend nunc velit, libero