Le niçois, une variété régionale de l’occitan

Le niçois, une variété régionale de l’occitan

Publié le 20.07.2017, par Gloria Metelli | categorie Culture & traditions

« Nissart », langue régionale de Nice

Dans tous les pays, il existe des langues régionales. Or, à l’heure de la globalisation, il est important de ne pas oublier ses racines pour garder son identité. En France, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, plusieurs langues régionales sont parlées. En fait, autrefois, on trouvait deux familles de langues romanes : la langue d’Oïl, qui était parlée dans le Nord et la langue d’Oc qui était pratiquée dans le Sud de la France. Parmi elles, il y a le niçois ou le « nissart », si tu préfères. C’est une variété régionale de l’occitan qui est pratiquée à Nice et dans les villages aux alentours. Sache que l’histoire de la ville de Nice est très ancienne. La ville, qui s’appelait à l’origine Nikaia, a fait partie bien plus tard du royaume de Piémont-Sardaigne et a été rattachée à la France en 1860.

« Boana jornada », « coma va ? » ou « ratapignata »

En fait, le nissart, est une vraie langue qui possède ses propres règles de grammaire. Par exemple, en niçois, les substantifs ne prennent pas de « s ». Seuls les articles et les adjectifs prennent la marque du pluriel. Ainsi, lo professor (le professeur) devient lu professor au pluriel. C’est plus facile qu’en français, non ?
Maintenant, faisons un peu de vocabulaire. Comme ça, tu seras prêt(e) à parler le niçois quand tu viendras sur la Côte. C’est parti ! « Comment ça va ? » se dit « coma va ? » et « bonne journée » se dit « boana jornada « . Sais-tu ce que signifie « can » en niçois ? Eh bien, ça veut dire « chien ». De même, un « tchiné » est un enfant et un « babatchou » est une personne stupide. Pour dire « je suis d’ici », tu dois dire « sian d’acqui ». Dernière chose : si tu entends parler de la « ratapignata », ce n’est pas une spécialité locale mais c’est le mot qui désigne une … chauve-souris. En effet, ce petit animal est depuis longtemps un symbole associé au peuple nissart.

Parlons le niçois !

En fait, les langues régionales intéressent toutes les catégories de la population. A Nice, il y a près de 1500 jeunes qui apprennent le niçois au lycée et, chaque année, ils sont plus de 400 à choisir cette option au Bac. Il existe aussi des associations qui proposent des cours gratuits. Alors, ne perds pas de temps et viens découvrir la culture et la langue de Nissa la Bella !

Publié le 20.07.2017, par Gloria Metelli | categorie Culture & traditions
CIA
libero elementum sem, suscipit commodo risus. Praesent mi, leo leo. felis commodo