Le Festival de Jazz de Juan-les-Pins

Le Festival de Jazz de Juan-les-Pins

Publié le 19.07.2018, par Meriem Ksaier | categorie Actualités région

La Côte d’Azur : un rendez-vous musical incontournable !

Tu aimes la musique ? Tu apprécies les concerts en plein air dans un cadre typiquement méditerranéen ? Alors, sache que la Côte d’Azur n’est pas seulement la région idéale pour apprendre le français en France. C’est également une des régions les plus propices pour écouter de la musique sous toutes ses formes ! Le Nice Jazz Festival, les Plages électroniques de Cannes, les Nuits du sud de Vence ou encore les Nuits Carrées d’Antibes montrent l’intérêt que les Azuréens accordent à tous les styles musicaux. Au sein de ces manifestations, le Festival de Jazz de Juan-les-Pins, qui fête cette année ses cinquante-huit ans d’existence, compte parmi les plus connus dans le monde avec celui de Montreux en Suisse ou de Newport aux Etats-Unis.

Le rendez-vous des grands noms du jazz

Quand on parle de Juan et du jazz, on ne peut pas s’empêcher de penser à Sydney Bechet qui fut l’un des premiers musiciens américains à apprécier notre ville. C’est en son hommage que  cette manifestation musicale fut créée en juillet 1960 un an après sa mort. Jouer du jazz en plein air, à deux pas de la mer, devant un public venant de toutes les couches sociales, voilà une idée qui aurait pu séduire le compositeur de Petite Fleur et de Dans les rues d’Antibes. Aujourd’hui, Jazz à Juan cherche à s’ouvrir à d’autres styles musicaux et à repérer de nouveaux talents.

Stéphane Grappelli, Miles Davis, Ella Fitzgerald, Ray Charles, Charlie Mingus, Count Basie, Nina Simone, Fats Domino : il n’est pas possible de faire une liste complète de toutes les stars du jazz qui se sont produites à Juan-les-Pins. Cette année, Lenny Kravitz, Earth Wind and Fire, Melody Gardot ou Norah Jones feront partie des artistes au programme. Que demander de plus ?

Un festival riche en anecdotes

En 1964, alors qu’Ella Fitzgerald chantait à la pinède Gould, les cigales étaient si actives qu’elles couvraient presque la voix de la chanteuse. Loin d’être déstabilisée, elle décida d’improviser une chanson en l’honneur des insectes qui voulaient lui voler la vedette ! Ce morceau est désormais connu sous le nom de Cricket Song et fait partie des titres majeurs de cette artiste inoubliable.

Publié le 19.07.2018, par Meriem Ksaier | categorie Actualités région
CIA
id sed commodo ut Lorem efficitur. Praesent ut Sed velit, id